Découverte du Boat Race 1


La première fois dont j’ai entendu parler de Boat Race c’est en regardant des compiles de pub japonaise, j’ai été un grand fan de l’émission « Culture Pub » et ces compilations sont de vraies pépites… mais, je digresse.

Donc, il y a quelques années j’ai vu la campagne vantant les « Dynamite boat race », de très belle pub plutôt…séduisante et je me demandais ce que pouvait bien être ces « Boat Race » qui montre si peu de « boat » dans leurs réclames.

 

 

Alors, cette année, j’ai calé mon périple à Tokoname le jour ou se déroulaient des courses, car la ville dispose d’un stade.

 

Premières impressions, les installations de Tokoname font un peu vieillotte.
Le prix d’entrée est de 100 yens et on vous donnera un ticket à la sortie si vous désirez entrer à nouveau.

entrée du stade de boat race de Tokoname

entrée du stade de boat race de Tokoname

En face de la piste se trouve un énorme bâtiment qui peut accueillir un paquet de monde. On y trouve une zone de restauration avec des plats peu cher et bien sûr, les machines de pari.

 

Bâtiment du stade de boat race de Tokoname

Bâtiment du stade de boat race de Tokoname

coin restaurant du stade de boat race de Tokoname

coin restaurant du stade de boat race de Tokoname

Le Boat Race, anciennement appelé Kyôtei, fait partie des quatre « sports publics » avec les courses de vélo, de moto et de cheval, où le pari mutuel est autorisé au Japon.

 

Vision du Japon Populaire

Le public que l’on y trouve est assez diversifié, mais très populaire dans l’ensemble, entre les parieurs aguerris, les familles qui font un petit tour et les bandes de potes qui squattent un bout de gradin en rigolant, ce n’est pas touristique pour un sous !
J’ai choisi de venir dans un coin un peu reculé, mais il y a également un stade près de Tokyo, à Heiwajima ou près de Osaka, à Suminoe, mais cela reste un truc de « banlieusard ».

Le Kyôtei est un sport motorisé inventé à la sortie de la guerre, en 1952, qui à rapidement gagné une grande popularité. C’est un divertissement pensé à la base en tant que tel, en témoigne le chrono géant, présent depuis le début. L’accès est peu cher avec de grand espace pour regarder les courses se déroulant quasiment tous les jours !

Ce n’est qu’en 2010 que la fédération de Kyotei s’est officiellement renommé en Fédération de Boat Race, afin d’avoir une résonance plus internationale, mais comme dit précédemment ce n’est pas très connu et trouver des informations sur le déroulement d’une course ou la façon de parier, que ce soit sur place ou sur internet relève du parcours du combattant si on ne parle pas japonais…

 

Que, Quoi, Comment ?

Ce n’est que lors de la préparation de cet article que je suis enfin tombé sur une page décrivant parfaitement et de façon didactique tous les secrets des courses de Boat Race.
Le Stade de Tsu, qui se trouve de l’autre côté de la baie d’Ise, en face de Tokoname, a créé un site dédié à expliquer, de façon simple,  comment fonctionne tout ça !
http://www.boatrace-tsu.com/en/basics.htm (en anglais)

Je vais tout de même vous faire un petit topo sur le déroulement d’une course et la façon de parier.

Les Coureurs

Les courses se déroulent toujours entre six bateaux aux couleurs assignées comme suit :

1 : Blanc
2 : Noir
3 : Rouge
4 : Bleu
5 : Jaune
6 : Vert

La Course

image du site http://www.boatrace-tsu.com/en/race.htm

déroulement d’une course de Boat Race

1 : Pit Out – lorsque le signal de départ retenti tous les concurrents sortent des stands en même temps.

2 : Wait Action « Taiki Kohdoh » – les bateaux font demi-tour au niveau du second marqueur et cherchent, par différentes tactiques, à avoir la meilleure place de départ pour la course.

3 : Départ de la course – Le Boat Race fonctionne en départ roulant, donc tous les bateaux s’élancent en étant plus ou moins proche de la ligne de départ, le but est de la passer dans la seconde après que le Chrono soit à midi.

image du site http://www.boatrace-tsu.com/en/basics.htm

4/5 : Beaucoup de choses se jouent au niveau du premier et du second marqueur lors du premier tour, c’est dans ces virages que les concurrents se disputent les places les plus au centre et que beaucoup d’accidents surviennent.

6 : Arrivée : La course se déroule sur trois tours, pour une distance totale de 1,8Km, la ligne d’arrivée est la même que la ligne de départ.

Une course dure environ cinq minutes en tout.

Voici ce que ça donne en entier :

Faire un pari

Je vais commencer par vous décrire les types de paris et les côtes moyennes généralement constatées, avant chaque courses les côtes réelles sont données de façon exacte sur des écrans.

TypeDéfinitionsCôtes moyennesexemple
単勝 / WinChoix d'un bateau terminant en 1er place6 pour 14
複勝 / Place-Showchoix entre deux bateaux pour la 1ere place3 pour 13 ou 6
2連単 / Exactaduo de tête dans l'ordre30 pour 14 > 1
2連複 / Quinelladuo de tête dans le désordre15 pour 13 < > 5
3連単 / Trifectatrio de tête dans l'ordre120 pour 15 > 3 > 6
3連複 / Triotrio de tête dans le désordre20 pour 13 < > 1 < > 6
3 < > 4
拡連複 / Quinella-Placedeux bateaux du trio de tête dans le désordre15 pour 33 < > 6
4 < > 6

Ci-dessous sont représentés les trois premiers ordres pour une côte en Exacta, mais les écrans affichent toutes les côtes, pour tous les ordres possibles de chaque type de paris.

Image du site http://www.boatrace-tsu.com/en/play.htm

Côtes telles qu’affichées sur les écrans

Carte de pari

Image du site http://www.boatrace-tsu.com/en/play.htm

exemple de remplissage d’un grille de pari

1 : Stade dans lequel se déroule la course pour laquelle vous voulez parier (1 choix possible)
2 : Sélection du type de pari (1 choix possible)
3 : Numéro de la course (1 choix possible)
4 : Choix des bateaux en fonction du type de pari que vous avez choisi
5 : Choix du numérateur de la somme Jouée
6 : Choix du multiplicateur de la somme jouée (百円 : 100 yens / 千円 : 1000 Yens / 万円 : 10 000 yens)
7 : Annulation de la colonne (si vous vous êtes trompé par exemple)

Dans l’exemple ci-dessus, la personne a donc choisi une course à Tsu avec un type de pari « Trifeca », pour la course N°3.

Il a joué :
– 400 yens pour le trio de tête dans l’ordre 1 > 3 > 5
– 1200 yens pour le trio de tête dans l’ordre 4 > 2 > 6
– 16 000 Yens pour le trio de tête dans l’ordre 6 > 5 > 1

Ensuite, il suffit de la faire valider dans un automate et voilà !

La petite Subtilité de fin

Une petite dernière subtilité, par rapport au type de départ de la course, il arrive que des bateaux soit en « flying Start » donc en avance ou en « Late start » donc en retard.
Ils sont alors hors courses et les paris comprenant ces bateaux vous seront remboursés, ces informations sont données une fois le départ lancé, il n’y a pas de « faux départ » la course est toujours valide pour les bateaux en lice.

http://www.boatrace-tsu.com/en/basics.htm

explication du Flying Start et le Late Start

Je pense que vous êtes maintenant mieux préparé que moi à faire l’expérience du Boat Race lors de votre prochain voyage 😀

Et n’oubliez pas de parier intelligemment et fixer vos limites !

N'hesite pas à partager cet article !
20

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Découverte du Boat Race